M6GT

It started here

m6GT

La vision de Bruce McLaren pour la M6GT est la genèse de toutes les voitures de route McLaren. Développée à partir des techniques de course les plus avancées, la M6GT était ultralégère, d'une rapidité fulgurante, sûre et inspirant la confiance.

M6GT
NÉ SUR LA PISTE

Après le succès éclatant de la M6A dans la série de courses du Groupe 7, McLaren annonça son intention de participer à la lucrative série de courses des GT du Groupe 4. Rapides, passionnantes et prestigieuses, les courses de GT attiraient de grands noms comme Ferrari, Porsche et Alfa Romeo. L'intention de McLaren était de combiner le châssis de la M6 existant à une nouvelle carrosserie coupé, qui serait plus adaptée aux courses d'endurance. Malheureusement, la FIA changea les règles régissant l'homologation pour le « World Championship of Makes », exigeant des constructeurs qu'ils produisent un minimum de 50 exemplaires avant qu'une voiture puisse être sélectionnée. Ne pouvant satisfaire à cette exigence à l'époque, le projet des courses fut mis en sommeil.

M6GT
CONÇU POUR LA ROUTE

Plus qu'un simple pilote, Bruce McLaren a toujours voulu tester ses compétences d'innovateur, de designer et d'entrepreneur. Son intention était de construire la voiture de route la plus performante, la plus rapide et avec la meilleure accélération au monde. Les performances et la tenue de route étaient essentielles, mais la sécurité était aussi une caractéristique fondamentale dans le projet de Bruce. La voiture - un prototype M6GT immatriculé OBH 500H - était légère, basse, bruyante et incroyablement rapide. Bruce l'utilisait pour se rendre au travail et pour assister à des meetings hippiques. Son moteur Chevrolet, réglé par Bartz, lui conférait des performances étincelantes - avec une vitesse de pointe estimée à 265 km/h et une accélération de 0 à 160 km/h en 8 secondes. Le prototype présentait également des caractéristiques originales, comme des feux à commande manuelle qui s'élevaient et s'abaissaient grâce à des trous pour les doigts dans la partie avant. Malheureusement, le projet de construire 250 voitures de série est mort avec Bruce, et le prototype OBH 500H demeure comme un témoignage de sa vision. Vingt-cinq ans plus tard, le rêve de Bruce en matière de supercar se réalisa grâce à Gordon Murray, à travers l'impressionnante McLaren F1.

Signaler votre intérêt

Contactez un concessionnaire ou signalez votre intérêt pour être tenu au courant des dernières actualités de McLaren Automotive